Marrakech – une pluie de fleurs

C’est sous une pluie battante que nous sommes arrivés dans la ville ocre. Moi qui voulais descendre dans le sud pour me réchauffer les os au sortir de l’hiver, ça tombait plutôt mal ! Autant dire que nous n’avons pas fait grand-chose de notre première après-midi. Aucun de nous six n’était prêt à braver les trombes d’eaux qui tombaient du ciel !
Nous nous sommes contentés de nous engoufrer dans le premier snack venu où nous avons commandé des tajines bien chauds. Puis nous nous sommes faufilés entre les gouttes jusqu’au supermarché pour y acheter de quoi tenir un siège, avant de rentrer au sec attendre que le beau temps revienne…

Heureusement, dès le lendemain matin, le soleil était au rendez-vous.

Eclaircie

Nous voilà partis pour Jamaa l’fna – à pieds bien sûr – avec la vague intention de (re)visiter le palais Bahia et de découvrir le palais Badi.

La première chose qui me saute aux yeux en parcourant les rues de la perle du sud – où je n’avais plus mis les pieds depuis plusieurs années – ce sont les fleurs. Des fleurs partout. Une explosion de bougainvillées magnifiques !

 

Nous admirons au passage l’emblématique Koutoubia, vieille du 12ème siècle, que je prends sous tous les angles – je la trouve tellement belle !

Nous arrivons dans une Jamaa l’fna encore calme sous le soleil accablant. Ce n’est pas son heure. Elle, c’est le soir qu’elle s’anime.
Nous zigzaguons entre les parasols des charmeurs de serpent et ceux des tatoueuses au henné. Un bon jus d’orange avalé debout devant la carriole du marchand et nous plongeons dans les ruelles ombragées de la médina.

Le palais Bahia, j’avais dit ? Je me rends compte très vite que je me suis trompée de rue, mais c’est trop tard. Le souk nous a déjà avalés. Par ici, par-là ; non plutôt par-là. En un clin d’œil, nous voilà perdus entre les étalages éblouissants ! Et c’est là notre chance ! Parce que, par le plus grand des hasards, nous tombons sur un lieu que je n’avais pas forcément prévu de visiter et que j’ai pourtant adoré ! Ç’aurait vraiment été dommage de rater cette merveille qu’est la médersa ben Youssef.

Tout compte fait, elle mérite bien un billet à elle toute seule.

À suivre, donc…

Publicités

4 réflexions sur “Marrakech – une pluie de fleurs

    1. À Marrakech, les bougainvillées étaient éblouissantes. Surtout les rouges et les roses. Sur les murs ocre, c’était vraiment très beau.
      Encore une fois, tout le plaisir était pour moi !

  1. Je regarde tes belles photos Marie, et quelques larmes coulent sur mes joues. Tout ça, c’est tellement de beaux souvenirs pour moi. Marrakech m’avait vraiment touchée. Sur les murs ocres, les couleurs sont encore plus éblouissantes. Merci.

    1. Oh, mais je ne voulais surtout pas te faire pleurer ! Qui sait, tu y retourneras peut-être pour t’y fabriquer de nouveaux souvenirs… De beaux souvenirs tout en couleurs…

Petits mots et longs discours, c'est par ici...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s