Mal à ma France

Ne jamais, jamais oublier qu’un jour, du temps de nos grands-parents, ce sont des policiers français qui sont allés arrêter d’autres citoyens français dont le seul tort était de ne pas avoir la même religion que la majorité.

Pas des soldats ennemis. Pas des monstres. Des Français, comme vous et moi. De bons pères de famille qui faisaient juste leur travail au nom de la loi. Des représentants de l’ordre censés œuvrer pour le bien de tous et à qui il aurait été logique de faire confiance.

C’est ce qui arrive quand on laisse une idéologie qui prône le rejet de l’autre et le repli identitaire accéder au pouvoir ; quand l’intolérable endosse les vêtements de l’acceptabilité pour s’insinuer en toute impunité dans la société.

Vous croyez que les rafles, c’est de l’histoire ancienne ?

C’est arrivé hier. Ça arrivera demain si l’on n’y prend pas garde.

C’est la bouteille que j’avais envie de jeter à la mer ce matin, moi, Marie, citoyenne du monde depuis 1973, Française par choix parental depuis 1987, Musulmane par choix personnel depuis 1994, Européenne convaincue – par la force des choses – depuis toujours, heureuse épouse d’un homme qui n’a pas toujours été Français non plus, et mère comblée d’une famille arc-en-ciel dans laquelle les besoins en crème solaire sont inégaux.

La France que j’aime et dont je suis fière, c’est celle qui m’accueille à bras ouverts avec toutes mes composantes. Pas celle que j’ai vue se dessiner hier soir derrières d’alarmants pourcentages.

😦

Publicités

10 réflexions sur “Mal à ma France

  1. Tout comme toi, j’ai mal Marie. C’est difficile de se rendre compte que la société ne tire aucune conclusion des tragédies du passé ou ne prend en compte les problèmes du présent.
    Les pourcentages sont alarmants. J’espère que les responsables politiques et sociaux sauront prendre les mesures qui s’imposent. Même si quand je dis ça, j’ai encore l’impression d’être assez naive.

    1. C’est vrai, moi aussi je me fais l’impression d’être naïve en espérant qu’on parviendra un jour à changer les choses une fois pour toutes. Mais malgré tout, je veux continuer à y croire.
      Je peux pas admettre que mon pays ait l’état d’esprit révélé par ces votes. 😦

  2. Salam alaykoum

    « C’est arrivé hier. Ça arrivera demain si l’on n’y prend pas garde. » C’est exactement ce que je pense !

    La dernière guerre en EUROPE, c’était il y a 20 ans, hier, des camps, des exterminations par milliers, des charniers, entre voisins, souvenons nous de la la Bosnie !
    Regardons le Rwanda hier, la Birmanie aujourd’hui, et même la seconde guerre mondiale.
    Sommes-nous réellement à l’abris de basculer dans la folie collective ?? Ces gens n’étaient pas des monstres mais des gens ordinaires !!!
    Comme nous…

    1. Exactement. Des gens ordinaires, comme nous, qui ont basculé dans la folie et la violence parce qu’à un moment donné, la société a permis ce genre de débordement. C’est pourquoi je pense qu’il faut barrer le passage à tout ce qui ressemble de près ou de loin à de la xénophobie – même si c’est implicite. Le simple fait que des tas de gens considèrent l’extrême droite comme une possibilité me fait froid dans le dos.

  3. Je suis inquiète… Le discours du rejet, voire haine, de l’autre se banalise vraiment en France, et l’indifférence des autres renforce le phénomène. Tout comme toi, je perçois là un véritable signal d’alarme, mais les gens reprennent leur train-train quotidien l’air de rien. La vie politique va mal, les médias n’ont plus guère d’éthique. L’argent fait tourner le monde. Individualisme, perte des valeurs….

    Qu’Allah nous préserve.

    Une citation :
    « Vous, apprenez à voir, au lieu de regarder bêtement. Agissez au lieu de bavarder.
    Voilà ce qui a failli dominer une fois le monde.
    Les peuples ont fini par en avoir raison.
    Mais nul ne doit chanter victoire hors de saison:
    Le ventre est encore fécond, d’où a surgi la chose immonde. »
    Bertold Brecht

    En sommes nous aux prémices du retour de la chose immonde ?
    Ce qui me fait le plus peur, c’est que les gens pensent que cela ne peut pas nous arriver (et la « der des der  » n’a pas malheureusement pas été la dernière, nos aïeuls n’était pourtant pas plus bête que nous).

    Oui je suis inquiète…

    PS: Excuse moi de m’exprimer autant mais ça me soulage un peu…

    1. C’est inquiétant mais pas vraiment étonnant. Le contexte de crise favorise sans doute ce genre de réaction, malheureusement. Il y a des précédents et j’en reviens à mon billet : ne pas oublier où ça nous a mené la dernière fois. J’ose espérer qu’il y aura une prise de conscience après ces élections cataclysmiques.

      1. Au niveau politique, ça réagit mais pour combien de temps et pour quel projet…. A suivre. Merci pour ton article et l’échange, wa Salam

      2. Salam, Dija.
        Merci à toi pour tes commentaires.
        Je viens de me rendre compte que je n’avais pas vu la majeure partie de ton commentaire précédent : il n’apparaissait pas sur mon portable ! Je suis désolée si j’ai répondu à côté !

  4. Et dire qu’ils veulent faire sauter le 8 mai comme jour férié, vive le devoir de mémoire…
    Belle déclaration à ton pays et à l’Union Européenne! Merci pour cet article.

Petits mots et longs discours, c'est par ici...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s