Douceur d’automne

Petit café tranquille face à la fenêtre étoilée de pluie.

Dans la maison endormie, seul résonne le crépitement des gouttes sur la terrasse, le passage des voitures, en bas, dans la rue inondée.

Ciel de plomb, mer d’ardoise.

Tanger presse le pas dans les flaques.

À petites gorgées, je savoure le matin.

Novembre à Tanger

Publicités

7 réflexions sur “Douceur d’automne

  1. C’est toujours très apaisant de te lire Marie. Je t’imagine avec ton café regardant Tanger se reveiller en douceur.
    Belle journée à toi.

    1. C’est bien ce que j’ai fait, ce matin, Marie. Et je me sens moi-même totalement apaisée… En plus, ton article est venu me mettre encore plus de baume au cœur ! D’ailleurs, je n’ai pas encore découvert tous tes coups de cœur. J’y vais de ce pas…
      Bises

    1. J’avoue que Tanger a une situation particulière qui en fait une ville à part. Voir de sa fenêtre non seulement un autre pays (l’Espagne), mais carrément un autre continent, ce n’est pas donné à tout le monde. C’est la quatrième année et je continue à trouver ça magique !
      Et à Dakar, alors ? Ça donne quoi les matins tranquilles ?

Petits mots et longs discours, c'est par ici...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s