Dis moi d’où tu écris – le nouveau tag dans l’air du temps

Je le trouve sympa, ce nouveau tag inventé par Juju du blog Dans tes yeux. Il consiste à décrire à notre façon le lieu dans lequel on écrit nos billets, puis de taguer 10 autres blogueuses qui à leur tour feront de même. C’est une façon d’en apprendre un peu plus les unes sur les autres.

J’ai l’honneur d’avoir été taguée par mes chères Marie et par Marie-France et même si je ne suis pas trop tag d’ordinaire, c’est avec plaisir que je vais me prêter à celui-ci.

Chez moi, rien de bien original : je suis assise devant mon petit bureau, dans le séjour. L’appartement est silencieux. Je profite de quelques minutes en attendant la réponse d’un client…

Face à moi, sur le mur, un tableau qui représente une ruelle d’une médina. Je ne l’aime pas beaucoup, sans doute parce qu’il représente une impasse, mais il s’harmonise bien avec le reste de la pièce, alors, pour le moment, il est là. Et comme son cadre forme un large rebord, il me sert aussi de tableau d’affichage ! J’ai posé là des photos de mes enfants, du temps où nous vivions dans le plat pays. Il y a aussi le brevet de secourisme obtenu par ma fille en CM2 (elle en était si fière !), une jolie carte qu’elle m’a confectionnée pour la dernière fête des mères, un petit miroir artisanal que mon fiston n°3 m’a ramené de classe de neige (au Maroc, voui, voui !), un thermomètre en bois qui indique 20° C en ce lundi 10 novembre (on n’a pas à se plaindre, hein), quelques brins de lavande séchés (ramenés de Provence) coincés dans le rebord du cadre, des cartes postales récoltées au hasard de mes coups de cœur (j’ai toujours eu une passion pour les belles images)…

Quelques brins de Provence

Sur des post-it vert pomme collés un peu partout sur le bas du cadre, les numéros de téléphone de toute la famille. Oui, parce qu’en fait, le téléphone est là, juste en dessous, à ma gauche. À gauche du bureau aussi, contre le mur, un instrument qui m’est indispensable, mon meilleur ami pour affronter les mois d’hiver : le RADIATEUR ÉLECTRIQUE qui retrouvera bientôt sa place, sous le bureau, où il rendra supportables les 13° C ambiants que nous avons pendant cette période de l’année.

À ma droite, une pile de livres de poches, les derniers que j’ai lus, quelques factures à ne pas oublier (je suis un peu tête en l’air, vous l’aviez remarqué ?), un cahier dans lequel je griffonne souvent mes premiers jets, un agenda pour suivre le fil de mes commandes, mon portable sur lequel défilent lentement mes photos favorites. C’est bête à dire, mais elles me font du bien, ces photos. Elles me nourrissent, me remplissent. Quand je vois passer les visages de ceux que j’aime, je leur souris machinalement…

Je tourne légèrement la tête à droite et là, derrière le salon à la couleur apaisante où ma fille a abandonné sa guitare, derrière la large vitre libre de tout rideau (De la lumière, de la lumière !), à travers la rambarde de la terrasse (haute, la rambarde : on est au 9ème étage !), entre les façades rutilantes des immeubles encore en construction… un carré de mer, et l’Europe au loin.

Un carré de mer dans lequel j’aime perdre mes yeux ; un bout du Détroit de Gibraltar qui change d’aspect et de couleur au gré du vent et des nuages, et où défilent en silence paquebots et cargos dans un ballet incessant. C’est beau, n’est-ce pas ? Dommage que ça ne donne rien en photo, à cause de ces affreuses constructions qui poussent partout comme des champignons.

Mais revenons-en à notre billet, qui est prêt, me semble-t-il…

Je ne tague personne, mais si vous ne l’avez pas encore fait, n’hésitez pas à nous dire d’où vous écrivez. Nous saurons alors peut-être un peu plus qui vous êtes…

Publicités

12 réflexions sur “Dis moi d’où tu écris – le nouveau tag dans l’air du temps

  1. Salam. Ton texte me donne envie de te connaitre plus, de te poser des questions sur toi, ta vie, ta famille… mais c’est bien trop indiscret de ma part !!! Bises
    PS. Je suis sur mon canapé avec, sur me genoux, les « chroniques d’avonlea » de L. M. Montgomery, souvenirs d’enfance…

    1. Héhé… Mais peut-être as-tu un profil facebook ?! Le mien porte mon nom, sans surprise, et mes photos sont très reconnaissables…
      PS. Je ne connais pas du tout ce livre (c’est bien un livre ?!)

      1. Salam Marie
        Je n’ai pas de profil facebook et je ne suis pas sûre de te retrouver… J’espère que tu vas bien. Montgoméry est une auteure qui ressemble un peu Jane Austen en plus poetique, candide, sa saga des Anne Shirley est célèbre au Canada.
        Bel automne à toi, profitons de sa lumière et ses couleurs en dépit de ses larmes 😉

      2. Merci Dija. Ici, l’automne est gris – presque blanc – et très pluvieux. Mais je ne redoute plus sa froidure maintenant que j’ai un radiateur !!! Le meilleur investissement que j’ai fait ces dernières années al-hamdoulillah 🙂

  2. Je me disais bien que ça devait être un espace rempli de jolies images, de dessins d’enfants, de vie, de carnets, de souvenirs, un endroit vivant et dans lequel on se sent bien, en harmonie.
    Merci Marie.

    1. Oui, je suis un peu du genre à entasser les souvenirs, les cartes, les petits mots, les fleurs séchées, les cailloux ramassés lors de promenades… Quant à l’harmonie, j’y travaille.

    1. Merci Illyria. Tu as raison de souligner que c’est mon « chez nous ». Je n’y suis pas toute seule même si c’est le cas une bonne partie de la journée. Le soir, ça s’anime…

Petits mots et longs discours, c'est par ici...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s