L’esprit de Noël – impossible d’y échapper !

Un tag sur l’esprit de Noël ! J’ai l’honneur d’avoir été nommée par Les ÉlucubraNines, que je découvre pour l’occasion avec grand plaisir.

Après une petite seconde d’hésitation, je l’avoue, j’ai finalement décidé de me prêter au jeu.

Alors, comme je l’ai dit ici et là, je ne fête pas Noël personnellement, puisque je suis Musulmane, et ça fait un paquet d’années que c’est comme ça ! Mais ça ne m’empêche pas d’avoir plein de souvenirs autour de cette fête que j’ai quand même célébrée jusqu’à mes 20 ans et que j’associe de toute façon à des retrouvailles en famille.

Ce qui est marrant, c’est que comme je suis d’origine belge, j’ai vécu deux périodes différentes dans la façon de célébrer Noël quand j’étais petite. Il doit m’en rester quelque chose dans la façon dont je me représente cette fête…

Jusqu’à mes 8 ans, en Belgique, c’était Saint-Nicolas qui apportait les cadeaux aux enfants, le 6 décembre. Du coup, Noël c’était surtout le sapin, la crèche, les visites à la famille et de bonnes choses à manger. Il y avait un côté plus religieux. On nous parlait de Jésus et de sa naissance miraculeuse. Les grands allaient à la messe de minuit. Je faisais faire des prières à mes poupées avant d’aller me coucher !

Une fois en France, mes parents se sont adaptés aux coutumes locales et le Père Noël est venu remplacer son collègue moins laïc mais tout aussi commercial, avec des cadeaux en pagaille le 24 décembre. Selon les années, on « montait » passer les fêtes dans la famille ou alors on recevait certains membres de la famille qui « descendaient » passer leurs vacances chez nous. Dans tous les cas, c’était spécial.

Voilà, voilà pour la petite histoire. J’ai débordé un peu du tag, mais après tout c’était l’occasion… Voyons maintenant ces questions :

Noël : A quoi ce mot te fais penser ? Énumérè 5 choses qui sont reliées à Noël pour toi.

Le sapin, la crèche, les réunions de famille, l’enfance, mes grands-parents…

Partage avec nous ton meilleur souvenir de Noël !

J’ai de très jolis souvenirs de Noëls qui tombaient en plein Ramadan, il y a quelques années. La coutume familiale voulait que mes grands-parents reçoivent la famille au grand complet – leurs 7 enfants avec leurs conjoints et leurs propres enfants, et même petits-enfants (mes enfants, donc) – le 25 décembre à midi, pour un grand repas qui était préparé collectivement, chacun mettant la main à la pâte.

Ces années-là, comme on jeunait jusqu’au coucher du soleil, mon mari et moi, on avait convenu de se joindre à la fête en fin d’après-midi, au moment pour nous de couper le jeune. Ce devait être vers 16h30 à cette époque de l’année, à peine l’heure pour nos commensaux d’entamer la bûche et le café. Quand nous sommes arrivés, notre repas nous attendait. Un repas qu’on avait pris soin de cuisiner sans porc et sans alcool, spécialement pour nous, et qu’on nous a gentiment réchauffé et servi. On était très touchés par cette attention et c’était vraiment très agréable de retrouver tout le monde pour ce moment de partage, au-delà de ce qui aurait pu être un obstacle mais qui, grâce à l’intelligence et à la générosité de chacun, n’était au final qu’un détail.

Dans un monde parallèle et utopique, comment passerais-tu Noël ?

Sans grande originalité, comme ce que j’ai décrit plus haut, en famille. Une table immense, 4 générations réunies indépendamment de leurs différences…

Une chanson pour Noël ?

Les petites musiques joyeuses du film (des films) Harry Potter ! C’est parfait pour mettre un peu d’ambiance ! Mes enfants et moi, on a une longue histoire avec ce personnage dont on a lu et relu les aventures 🙂

Dis-nous ta gourmandise abusive de Noël ?

Moi, en cette saison, c’est chocolat ! Indispensable pour passer de bonnes soirées autour d’un jeu de société ou d’un puzzle…

*****

Je ne nomme personne, il est peu tard pour ça, je crois. Tout le monde doit être en train de courir partout pour préparer le réveillon…

Joyeuse soirée à toutes, que vous fêtiez Noël ou pas ! Profitez bien de ces instants en famille.

Mom's House

(crédit photo)
Publicités

6 réflexions sur “L’esprit de Noël – impossible d’y échapper !

  1. Salam alaykoum Marie.
    Merci à toi pour le partage de tes souvenirs, pour moi aussi noël est lié à mon enfance, moments heureux et chaleureux.
    Maintenant, décembre est devenu pesant pour moi car on me demande svt si je fête noël avec un je ne sais quoi dans les yeux qui me dit que si je réponds non, je deviens tout à coup une personne cruelle, sans coeur.
    Alors que cette fête est devenue en France si terriblement commerciale ! Je trouve vraiment triste que le père noël est pris le dessus sur le côté religieux et ses valeurs. Et puis encore et toujours la trinité…
    Al hamduliLlah, le plus dur n’est pas d’etre musulmane dans un pays qui fête noël mais plutôt de fêter l’Aïd entourée de non-musulmans.
    Mais al hamduliLlah l’essentiel est d’être bien guidée, alors que Dieu nous guide tout au long de notre vie dans la voie la plus droite, ainsi que nos proches, et nos parents/familles non musulmanes…

    1. Dija, merci pour ce partage. Ce n’est pas toujours simple d’être entre deux façons de faire. Nous faisons des choix en cohérence avec nos convictions. Ils n’effacent pas pour autant nos souvenirs ni le fait que notre propre famille se réunisse et qu’on ait plaisir à se joindre à eux. Pourquoi pas ?
      Tu as raison, que Dieu nous guide et qu’il maintienne l’entente et la paix dans nos foyers et nos familles élargies…

      1. Amin. Oui je partage aussi ton point de vue, ns rendons visite à mes parents en fin d’année avec echange de cadeaux ms on vit en une époque et un lieu où on se sent vite pris ds des contradictions, des doutes, tu vois ce que je veux dire ?
        Bises

      2. Je ne sais pas trop. Ça fait huit ans que je ne vis plus en Europe. J’ai sans doute tendance à idéaliser certaines choses et par ailleurs, je vis au pays des contradictions ! Elles sont omniprésentes ici, comme tu l’as sûrement constaté. Du coup, je me suis habituée à ne pas être en phase avec la société qui m’entoure, mais plutôt à aller puiser au fond de moi pour rester fidèle à ce que je suis, à mes valeurs, à la lecture que je fais de notre religion qui pour moi se décline tout en justesse.
        Je crois que la perte du sens est générale dans ce monde. Beaucoup de gens font des choses machinalement sans réfléchir à ce que cela signifie vraiment, là-bas comme ici. Or pour nous qui avons choisi notre religion en pleine conscience, le sens est essentiel. Nous avons dû trier dans nos modes de vie ce qui faisait sens et ce qui n’en faisait pas. Ça explique peut-être le fait de se sentir en décalage ?
        Ou bien tu parlais d’autre chose ???

      3. Oui c’est tout à fait ça et comme le monde est globalisé, finalmt les contradictions st partout ! Merci pr l’échange. Bises 🙂

Petits mots et longs discours, c'est par ici...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s