Comme une envie d’air pur

Et si on retournait dormir à l’ombre des pentes enneigées ?

Et si on allait fouler à nouveau la terre de l’Atlas de nos godillots ?

On n’y resterait pas longtemps. Juste deux ou trois nuits.

Il suffirait de jeter quelques fringues dans une valise. Des polaires bien chaudes et nos chaussures de marche. Sans oublier nos brosses à dents.

On prendrait la route au petit matin, en salivant à l’avance à l’idée du tajine fumant qui nous attendrait.

On respirerait à fond sur les aires de repos, en pensant à l’air délicieusement frais et pur des montagnes.

On se verrait déjà blottis ensemble devant un bon feu de cheminée qui nous tiendrait lieu d’écran.

On n’aurait plus qu’une seule envie : retrouver l’atmosphère de paix et de confiance qui nous avait tant plu ; goûter à ce silence si rare et nous y ressourcer…

 S'évader, s'envoler, se ressourcer

Il n’a pas eu besoin de me dire tout ça. Au premier et si, j’étais sur mes pieds. Au deuxième, je faisais mes bagages.

Reste à régler un problème crucial avant de mettre les voiles : quel livre vais-je emporter ?

Publicités

14 réflexions sur “Comme une envie d’air pur

  1. Je pense que tu l’as même très bien choisi Marie. Rien de tel qu’une coupure aussi apaisante et vivifiante pour reprendre ses marques, recharger les batteries, se retrouver et retrouver la vie. Ces escapades improvisées me manquent.

    1. C’est vrai, Marie. Ce genre de coupure un peu en retrait du monde et de la routine fait un bien fou, même si c’est très court. Au fond, ce n’est pas la durée qui compte, mais la qualité des instants partagés. On les porte en soi une fois de retour, comme des petites lumières qui éclairent le quotidien.
      Je suis sûre qu’autour de Paris, il doit y avoir de belles escapades à faire… 🙂

    1. Il suffit de dire « et si… » Illyria 😉
      Si tu aimes la randonnée en montagne, je te conseille vivement Imlil pour ton voyage au Maroc. C’est à une soixantaine de kilomètres de Marrakech. Mais à mon avis, c’est plus à faire en hiver ou au printemps. En été, il doit y faire beaucoup trop chaud pour marcher des heures en plein « cagnard ». On était en février et mon fils et moi, on est revenus avec un coup de soleil !

      1. Je ne pense pas aller au Maroc cette année finalement, enfin je ne sais plus pour le moment… Mais merci pour le conseil , je note 🙂
        Mais là j’ai envie d’aller à la montagne, dans la neige, j’hésite encore à faire un week end promenade raquettes la semaine prochaine, mais ça me tente de plus en plus ^^

      2. Envie de prendre le large, toi aussi ?!
        Je ne peux que t’encourager à suivre ton envie. Ça fait tellement de bien de déconnecter quelques jours !
        Bon voyage !

Petits mots et longs discours, c'est par ici...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s