De Ramadan à juillet

On était en plein mois de Ramadan…

On était concentrés sur nos jours de jeûne, sur nos nuits de répit.

On surveillait notre alimentation, nos apports en eau.

On était attentifs à nos prières, méticuleux dans nos ablutions, consciencieux dans nos prosternations.

On était assidus dans la lecture du Coran, on comptait le nombre de hizb lus, le nombre de hizb à lire. Combien de versets appris, combien à retenir encore.

On était entre nous, dans notre petite bulle en hauteur, un peu coupés du monde, un peu en retrait, profitant de la fraîcheur de nos murs et de ce moment de renouveau en famille, le corps au ralenti, le visage résolument tourné vers notre Créateur.

La télé éteinte et la foi bien allumée dans nos cœurs, nous passions nos soirées à converser sous les étoiles, et leurs questions étaient sans fin…

Quel genre d’homme était le Prophète Muhammad (pbsl)? Quelle enfance a-t-il eue? Comment a-t-il vécu? Comment s’est passé la révélation? Qu’est-ce que le Coran a de spécial? Qu’est-ce que l’Islam a de spécial? Et la prière? Et les invocations? Et ceci? Et cela?…

Que de moments magiques se sont offerts à moi pendant ces nuits de Ramadan, tandis que, désespérée de pouvoir dormir encore, je voyais mon nombre d’heures de sommeil diminuer à vue d’œil sur le cadran de l’horloge.

Mais tant pis. Pour rien au monde je n’aurais arrêté ce flot de questions de mes ados. Leur intérêt sincère me paraît on ne peut plus précieux dans le monde actuel, où ils sont la proie de tant de distractions et de choses superficielles.

Et quelle chance que de pouvoir décliner pour eux tout ce qui fait la beauté de la religion que j’ai choisie avec encore et toujours, cette valeur qui en constitue le cœur : ar-rahma, la miséricorde.

Tout ce que je leur explique me ramène là, immanquablement. Je parle, j’expose, je détaille, et je me sens baignée de cette miséricorde.

Ramadan*****

Et puis, on est partis deux jours pour fêter l’Aïd dans la famille…

Aïd mubarak !

*****

À notre retour, c’est une toute autre ambiance que nous avons retrouvée!

Hier encore suspendue aux lèvres de ses muezzins, vibrant à l’unisson avec les appels à la prière se répercutant en cascade de minaret en minaret, Tanger ne connait plus aujourd’hui qu’un seul rythme, celui de ses plages!

Nous étions en plein mois de Ramadan. Nous voici désormais en juillet!

Juillet et sa chaleur écrasante. Juillet et ses ferries chargés de vacanciers. Juillet qui grouille et fourmille et pullule, et converge en masse vers les étendues de sable et d’écume qui entourent la ville.

Juillet, ce sont aussi les visiteurs qui arrivent, la maison qui se remplit, la routine qui n’a plus cours, la joie des retrouvailles annuelles…

Juillet, c’est le bruit et l’agitation, les heures qui ne suffisent plus pour tout faire, le sol qui refuse de rester propre, les pieds qui gonflent…

Juillet, c’est le moment de se fabriquer de nouveaux souvenirs qui nous tiendront chaud jusqu’à l’été suivant…

Juillet

Publicités

5 réflexions sur “De Ramadan à juillet

    1. ‘Alaykoum salam ! Merci beaucoup 🙂
      C’est passé très très vite et je me suis retrouvée toute perdue quand la vie « normale » a repris son cours. D’autant que l’ambiance de la ville a changé du tout au tout du jour au lendemain. Ce n’est plus que bruit, cris, musique assourdissante. J’ai encore du mal à m’y faire… Comme je regrette le silence extraordinaire qui régnait avant l-adhan de l-maghrib, et les échos des mosquées environnantes pendant les prières de tarawih et avant l’aube… Quel beau Ramadan on a passé cette année al-hamdoulillah ! Qu’Il nous en accorde d’autres comme celui-ci !

    1. Cette année, c’était la première fois que je passais cette transition dans la très balnéaire Tanger. C’est incroyable à quel point l’ambiance a changé du jour au lendemain ! J’étais contente de partir ! J’en pouvais plus du
      bruit et de l’agitation !
      J’espère que tu passes de bonnes vacances dans tes montagnes, Petite Yaye… Bises

Petits mots et longs discours, c'est par ici...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s