L’élégance du hérisson – Muriel Barbery

Au 7 rue de Grenelle, Renée, 54 ans, endosse chaque jour son costume de concierge et s’emploie à donner d’elle-même une image en tout point conforme à celle que le monde se fait d’une concierge : une femme de peu de goût, de peu de culture, rustre et mal dégrossie. Mais dans le secret de sa loge, quand tout le monde regarde ailleurs, Renée peut laisser libre cours à son insatiable curiosité intellectuelle, à sa passion pour la littérature, à son goût certain pour tout ce qui est beau, complexe et raffiné.

Au 7 rue de Grenelle, Paloma, 12 ans, passe son temps à imiter les autres enfants de son âge pour essayer de se fondre dans le décor, et cette activité lui demande bien des efforts : « Il faut se donner du mal pour se faire plus bête qu’on est. » Personne ne doit savoir qu’elle est beaucoup plus intelligente que la moyenne. Elle n’aurait plus jamais la paix sinon ! Déjà que l’existence est absurde… Tellement absurde qu’elle a décidé de mettre un terme à la sienne. Ce sera le jour de ses treize ans.

L'élégance du hérisson en mode café terrasse...

Je brûlais d’envie de vous parler de ce livre. J’avançais rapidement dans les chapitres, impatiente d’arriver au bout pour partager ça avec vous, avalant goulûment les pages les unes après les autres, goûtant ce que je lisais avec beaucoup de plaisir, et d’amusement aussi.

Et puis, je l’ai terminé, un soir. Et je l’ai reposé sur l’étagère. Et puis, plus rien.

Vidée. Comme sidérée. Je ne saurais dire pourquoi, ce livre m’a laissée sans mots.

Comme j’avais vu le film (Le hérisson, avec Josiane Balasko), je savais parfaitement que la fin était triste et c’est avec avidité, pourtant, que je m’étais acheminée vers une issue malheureuse que je connaissais déjà. Ce n’est donc pas le dénouement qui m’a remuée autant.

Ce livre, ce n’est pas seulement un livre sur les apparences et les préjugés, sur les cases dans lesquelles on vous met sans se préoccuper de savoir qui vous êtes vraiment. Ce livre, il nous parle aussi du sens de la vie, et de la solitude de ceux qui sont atypiques, de ceux qui ne correspondent à aucune case prédéfinie, à aucun modèle pré-établi.

Je crois bien que ma propre solitude, mes propres questionnements sur le sens des choses sont entrés en résonance avec ceux des personnages, et cet écho a pris soudainement beaucoup de place. Je ne m’y attendais pas.

C’est drôle comme parfois, certains livres nous mettent face à nous-mêmes.

*****

Je vous le recommande vivement. C’est un très joli roman. Je l’ai lu d’un bout à l’autre avec un sourire persistant accroché à mes lèvres !

Publicités

2 réflexions sur “L’élégance du hérisson – Muriel Barbery

  1. J’en ai entendu parler sans pour autant chercher à en savoir davantage. Mais ton article me dit que ce livre est fait pour moi. J’espère qu’il me plaira autant qu’à toi. Merci Marie. C’est vrai que parfois certains livres nous rapprochent de nous mêmes ou nous aident à mieux comprendre certaines choses.

    1. Je te le conseille vivement, Marie. C’est une belle histoire, un peu troublante c’est vrai. J’avais du mal à comprendre la motivation du personnage principal au début. Pourquoi s’employer à cacher ce qu’elle a de beau et de particulier en elle ? Pourquoi se contenter d’une vie qui n’est vécue pleinement que dans le plus grand secret ? La fin du livre apporte une réponse qui m’a laissé comme un goût amer ! Et puis cette question récurrente sur le sens d’une vie qui ne serait vécue que pour soi-même…
      Tu me diras ce que tu en auras pensé, Marie. Bonne lecture !

Petits mots et longs discours, c'est par ici...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s