Sans surprise

Il faut croire qu’on s’habitue.

Il faut croire que ça n’étonne plus personne, ces scores toujours plus alarmants.

Il faut croire qu’on finit par se faire à l’idée…

Un cinquième d’entre nous a envie de croire que tous les problèmes de notre pays n’ont qu’une seule et unique origine : l’autre.

Un cinquième d’entre nous se plaît à croire que tout ce qui vient de l’extérieur est néfaste et dangereux.

Un cinquième d’entre nous adhère à des discours dans lesquels les raccourcis les plus grossiers sont faits sans états d’âme.

Un cinquième, ça fait beaucoup.

Ça ne nous surprend même plus.

Il faut croire qu’on s’habitue à cette odeur nauséabonde qui se répand irrémédiablement.

Il faut croire qu’on ne les entend plus, ces bruits de bottes qui résonnent dans notre histoire.

WP_20170424_002

(© Philippe Lemé, Consulat de France à Tanger)
Publicités

8 réflexions sur “Sans surprise

  1. « Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles » Max Frish. Nos politiciens, nos medias ont largement contribué à banaliser les discours du fn.. Et ce n’est pas fini. Malheureusement. J’espère que tu vas bien Marie. Bises

    1. « Le silence des pantoufles », c’est très juste, Dija! On banalise, on fait comme si c’était normal, et on oublie ce qu’il y a derrière – et qui transparaît toujours, malgré tout, en filigrane, dans les propos de ce parti-là, malgré le nouveau visage qu’il s’efforce de donner. Beaucoup de gens pensent qu’il faudrait les laisser passer, pour voir. Que ça ne changerait pas grand chose parce qu’ils ne pourraient pas appliquer tout ce qu’ils annoncent. Je ne suis pas d’accord. Moi je trouve qu’il faut faire barrage à ces idées-là avant même de s’opposer aux actes éventuels, dire que ces idées ne sont pas acceptables et dangereuses. Et qu’on ne veut pas de ça pour notre pays. Je suis consternée de voir qu’autant de gens adhèrent à cette idéologie de repli sur soi: quel état d’esprit!

  2. Je ne me fais pas à l’idée, j’ai bien du mal à accepter ce deuxième tour… Je trouve difficile de voir mon choix se réduire ainsi alors qu’ils ne représentent même pas la majorité à eux deux… L’un comme l’autre me font peur…

    1. Pour tout te dire, Julie, j’ai voté (en mon âme et conscience) pour l’un des deux (tu imagines aisément lequel!). J’ai un peu de mal à comprendre les réactions virulentes que j’ai vues par rapport à ce candidat qui pour moi représente plutôt l’ouverture (à l’Europe, entre autres, c’est important pour moi), les valeurs humanistes, et une volonté aussi de faciliter la création d’entreprises (ce qui me paraît essentiel pour lutter contre le chômage) avec des mesures pour les indépendants (je suis auto-entrepreneur, fille d’artisan et femme de commerçant, forcément ça me parle).
      En réalité, pour ces élections-ci, il n’y a pas vraiment de candidat majoritaire, mais 4 candidats avec des scores assez proches finalement, et donc 4 visions complètement différentes plus ou moins au coude à coude. Je trouve ça intéressant, même si je reste catastrophée par les scores non seulement de l’extrême droite mais de la droite aussi.

  3. C’est étrange Marie car depuis quelques jours j’écoutais la chanson de Jean Ferrat « La porte à droite » – d’actualité.
    Ce qui me choque, c’est cette indifférence collective. Comme si tout était normal…

    1. Je ne connaissais pas cette chanson, mais elle est d’actualité en effet. Je trouve cette banalisation très inquiétante, Marie. Avant les élections, je suis même allée lire leur programme pour voir si j’avais raison de m’inquiéter ou si mes réticences n’étaient pas juste des préjugés (à force de voir que tout le monde commence à trouver ça normal, je finissais par me poser des questions!) !!! Mais non, en fait ! Le discours est peut-être mieux enrobé mais le fond reste le même. Je suis consternée de voir qu’autant de gens adhèrent à ça !

    1. C’est tout à fait vrai, tu fais bien de le rappeler. Mais je trouve ça beaucoup quand même! Et puis ces 1/5 là des électeurs sont actifs pour faire passer leurs idées. Ce qui me fait peur, ce n’est pas tellement ce qu’ils pourraient faire une fois au pouvoir, mais c’est plutôt de constater qu’il y a autant de gens qui adhèrent ouvertement à leur discours! C’est ce que ça révèle de l’état d’esprit de notre pays. Ça me fait froid dans le dos.

Petits mots et longs discours, c'est par ici...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s